Les vers du cœur, les tiques, les puces et les vers intestinaux — que savez-vous de ces bestioles? En tant que propriétaires d’animaux de compagnie, nous devrions tous être conscients des parasites qui peuvent faire des ravages sur la santé et le bonheur de votre animal, et des bonnes pratiques pour prévenir l’infection.

La raison la plus importante de la prévention, bien sûr, est d’épargner à vos animaux de compagnie l’inconfort de certaines maladies potentiellement mortelles propagées par des parasites. La maladie du ver du cœur, par exemple, est grave et le traitement est cher, stressant et, dans de nombreux cas, infructueux. Le nombre de cas de maladie du cœur et des tiques a augmenté dans le sud du Québec (en particulier à Montréal) au cours des dernières années. En 2017, une étude du Ministère de la Santé du Québec montre une augmentation de 67 % des chiens testés positifs pour la maladie de Lyme par rapport à l’an dernier. Pour cette raison, le dépistage et la prévention sont plus importants que jamais.

Qu’est-ce que la maladie du vers du cœur?

En un mot, le ver du cœur est un dangereux parasite sanguin transmis par les moustiques.

Les larves infectieuses du ver du cœur infectent un chien ou un chat par une piqûre de moustique. Elles se déplacent alors dans la circulation sanguine et s’installent dans les artères pulmonaires et le cœur, où elles deviennent adultes et atteignent plus d’un pied de longueur! Au cours de la durée de leur vie (2-3 ans chez les chats et 5-7 ans chez les chiens), les vers détruisent le cœur et les poumons de l’animal infecté, causant de graves dommages pouvant avoir des conséquences fatales s’ils ne sont pas traités.

Pourquoi la prévention est-elle si importante?

La raison la plus importante de la prévention, bien sûr, est la gravité de la maladie une fois acquise. Le traitement est coûteux, difficile à trouver au Canada et n’est pas toujours efficace à 100 %. Il est également risqué — lorsque le médicament commence à tuer les vers du cœur, ils sont transportés vers les poumons et autres parties du corps dans le sang de l’animal, ce qui bloque potentiellement les vaisseaux sanguins et provoque des réactions allergiques. Le nombre de cas de maladie du vers du cœur et des tiques a augmenté dans le sud de du Québec (en particulier à Montréal) au cours des dernières années. Pour cette raison, le dépistage et la prévention sont plus importants que jamais.

 

Les tiques, c’est dégueu, mais sont-elles dangereuses?

Les tiques sont généralement très petites lorsqu’elles ne sont pas nourries, elles ne mesurent qu’environ 1 à 5 mm de longueur. Elles ne volent pas, elles sont lentes et leurs piqûres ne sont pas douloureuses. Alors, pourquoi nous inquiéter?

Au printemps, lorsque la neige est fondue et que la terre est dégelée, elles se positionnent sur de hautes herbes et des buissons en attendant qu’un hôte pour s’y accroche dans le but de s’alimenter. Ça peut lui prendre plusieurs heures avant de trouver un endroit idéal pour commencer son alimentation. Tous les stades de vie de la tique se nourrissent de sang. Les tiques du Québec peuvent potentiellement transmettre un certain nombre de maladies, la plus répandue étant la maladie de Lyme. Au Québec, la maladie de Lyme est transmise par la piqûre de tiques à pattes noires (autrefois appelées tiques du chevreuil), Ixodes scapularis. Alors que les humains et les animaux peuvent être infectés par la maladie de Lyme par piqûre de tique, les cas chez les personnes sont beaucoup plus rares. Les gens trouvent et retirent habituellement les tiques avant qu’elles ne puissent transmettre la maladie. Il est souvent beaucoup plus difficile de trouver des tiques sur nos chiens et nos chats, en particulier sur ceux qui ont des poils longs ou épais. L’élimination rapide est le meilleur moyen de prévenir l’infection après une piqûre de tique — la maladie est plus susceptible d’être transmise après que la tique a été attachée pendant plus de 24 heures.

Bien que les chances que votre animal attrape la maladie de Lyme ou une autre maladie transmise par les tiques du Québec sont relativement faibles, le risque est grandement accru dans certaines régions de la province où la population de tiques infectées est connue. La tique à pattes noires se trouve dans les régions rurales et urbaines le long du fleuve Saint-Laurent. Les endroits où l’on retrouve des populations de tiques à pattes noires infectées par la maladie de Lyme comprennent de nombreux parcs nationaux et provinciaux populaires, et la métropole de Montréal. Où exactement commencent et finissent ces zones riches en tiques est difficile à dire et les populations continuent à croître et à se développer en grosse partie due au réchauffement climatique. En 2017, une étude du Ministère de la Santé du Québec montre une augmentation de 67 % des chiens testés positifs pour la maladie de Lyme par rapport à l’an dernier.

Certains symptômes courants de la maladie de Lyme comprennent la raideur dans les jambes et le dos pendant la marche, la sensibilité au toucher, la difficulté à respirer, la fièvre, le manque d’appétit, la dépression et les ganglions lymphatiques enflés. Les symptômes plus rares peuvent inclure des complications cardiaques et du système nerveux.

Épidémie de puce!

Les puces de chat et de chien sont de minuscules insectes bruns qui vivent sur vos animaux de compagnie et se nourrissent de leur sang. Pour aggraver les choses, ils peuvent même choisir de grignoter sur vous — dégoûtant, nous le savons.

Une fois que les puces s’agrippent aux poils de votre animal de compagnie, ils sont l’un des parasites les plus compliqués à éliminer. Elles sont très prolifiques — une puce peut pondre plus de 2000 œufs qui tombent sur la literie de votre animal de compagnie, sur vos tapis, ou même sur votre lit où votre compagnon se repose ou dort. L’élimination d’une infestation de puces dans votre maison peut être très frustrante et peut prendre plusieurs mois.

Non seulement les puces sont une nuisance évidente, mais elles peuvent également constituer une menace sérieuse pour la santé de votre animal. Certains animaux peuvent développer une dermatite allergique aux piqures de puces, une réaction hautement allergique à la salive de la puce, caractérisée par des démangeaisons intenses et des égratignures qui peuvent entraîner la perte de poils, des croûtes et d’autres dommages auto-infligés. De plus, les puces peuvent transmettre d’autres parasites, tels que le ténia, un ver intestinal, si elles sont accidentellement ingérées.

Les vers intestinaux, c’est quoi au juste?


Alors que tous les chiens sont sensibles aux infections par les vers intestinaux, certains sont plus vulnérables, à savoir entre autres les jeunes animaux comme les chiots. C’est pourquoi les visites fréquentes chez votre vétérinaire pour les analyses fécales et vermifuges sont fondamentales pour maintenir la santé de votre chiot, chien, ou chat et même pour la santé des humains! L’infection se produit lors d’un contact avec des œufs infectés retrouvés dans le sol ou sur des selles ou même sur le pelage de votre animal.

Les parasites intestinaux les plus communs chez les chiens et les chats sont les vers ronds, les vers plats (ténias), les vers à fouet (trichures) et les vers à crochet (ankylostomes).

Vers Rond (Ascaris)

Les vers ronds sont l’un des parasites intestinaux les plus communs chez les chiens et les chats. Chez une chienne adulte, l’histoire commence avec l’ingestion d’un œuf qui éclot dans l’intestin au cours de la digestion. Les larves microscopiques nouvellement écloses se logent dans les muscles où elles restent dormantes et causent peu de problèmes... jusqu’à ce que la chienne soit gestante. Dans ce cas, les larves dormantes se réveillent. Elles se déplacent à travers le placenta et dans les chiots. À la naissance des chiots, les larves se déplacent jusqu’aux poumons, où elles sont crachées et avalées, atteignant finalement l’intestin. Ici, elles maturent et s’accouplent, pondent des œufs par milliers, et le cycle se répète. Les chiots peuvent également être infectés en buvant le lait de leur mère.

Les fortes charges parasitaires dans les intestins de votre chiot peuvent causer beaucoup d’inconfort abdominal, de la diarrhée, de la faiblesse, ou des vomissements. Ils peuvent même causer des obstructions intestinales, qui peuvent être fatales si elles ne sont pas traitées.

Les œufs d’ascaris sont très résistants et peuvent survivre dans l’environnement pendant de longues périodes. Si un humain ingère accidentellement un œuf, les larves éclosent et migrent à travers le corps, ce qui peut causer de graves problèmes. Les enfants, qui utilisent leur bouche comme une troisième main, courent un risque plus élevé d’ingestion accidentelle. Une bonne hygiène, associée à un traitement vermifuge préventif peut réduire considérablement ces risques.

Vers Plats (Ténia)

Les vers plats peuvent être transmis aux chiens et aux chats qui ingèrent des puces ou des rongeurs infectés. Ils s’attachent à la paroi intestinale et se développent en longueur à partir de leur cou. Ils atteignent souvent des longueurs de plus de 2 pieds! Le corps du ver plat est constitué de plusieurs segments, chacun ayant son propre système reproducteur. Les centaines de milliers d’œufs microscopiques pondus dans le système digestif sont excrétés par les selles. Vous pouvez également les trouver sur l’arrière-train de votre animal de compagnie, collés sur le pelage. Ces vers ressemblent à de petits morceaux de riz blancs en mouvement (ouache!).

Si votre animal a été diagnostiqué avec une infestation de puces, une analyse des selles peut également être nécessaire pour vérifier s’il y a une infection ténia.

Vers à fouet (Trichure)

Les vers à fouet sont de petits vers en forme de fouet (duh!). L’infection commence par l’ingestion d’œufs qui se trouvent dans l’environnement après avoir été excrétés par d’autres animaux infectés. Les œufs éclosent dans l’intestin grêle et atteignent leur maturité dans le gros intestin et le côlon, où ils s’incrustent profondément dans la paroi intestinale et causent de l’inflammation et de l’inconfort.

Bien que la plupart des infections soient asymptomatiques, les chiens infectés peuvent avoir une diarrhée muqueuse ou aqueuse, avec une odeur nauséabonde ou striée de sang. D’autres signes physiques comprennent la déshydratation ou la perte de poids.

Vers à crochet (Ankylostomes)

Les vers à crochet, plus communs chez les chiens que chez les chats, sont de petits vers minces qui s’attachent à la paroi de l’intestin grêle avec leurs dents acérées et sucent le sang pour se nourrir. Ils changent leur site d’attachement plusieurs fois par jour. Les œufs sont excrétés dans les selles et éclosent dans l’environnement. Chez les chiens adultes, l’infection débute généralement par les larves qui pénètrent la peau de l’hôte et migre vers les muscles, où elles peuvent rester dormantes pendant plusieurs années. Quand les larves se réveillent, elles se déplacent vers l’intestin, où elles pondent des œufs et se nourrissent de sang. Chez les chiots, ce parasite peut se transférer à partir du lait maternel.
Les infections intestinales peuvent entraîner une perte de sang et une anémie, pouvant causer la mort chez les chiots qui ont ingéré de grandes quantités de larves. Les autres signes physiques comprennent une faiblesse générale, perte de poids, boiterie et diarrhée.

Les vers à crochet constituent également une menace pour les humains. Les larves dans l’environnement peuvent pénétrer dans la peau et commencer à migrer vers les muscles! C’est pourquoi une analyse fécale combinée à un dépistage et un traitement antiparasitaire sont si importants pour votre santé et celle de votre compagnon.

Quelles sont mes options de prévention?


Les médicaments préventifs que nous portons à HVMI fonctionnent contre tous les parasites les plus communs — ver du cœur, les tiques, les puces et les vers intestinaux.

La plupart des médicaments préventifs se présentent sous la forme de gâteries ou de liquides qui sont simplement déposés sur la peau entre les omoplates une fois par mois pendant la saison des parasites (avril-novembre). Le médicament pénètre dans la circulation sanguine de votre animal de compagnie et élimine toute larve parasitaire qui pourrait être présente. Le médicament tue aussi les tiques et les puces directement quand ils se nourrissent du sang de votre animal.

Prévention des vers du cœur

Si votre animal a déjà atteint du ver du cœur, l’introduction d’un médicament préventif pourrait tuer les vers existants trop rapidement, ce qui serait dangereux. Pour cette raison, nous recommandons un test sanguin avant l’administration du traitement préventif. Si votre animal de compagnie ne nous a pas rendu visite pour un examen physique au cours de la dernière année, un examen sera nécessaire avant de commencer le traitement antiparasitaire.

Prévention des tiques

Il est impératif que vous vérifiiez quotidiennement vos compagnons pour les tiques pendant la saison estivale, particulièrement pendant le printemps et l’automne. Les animaux de compagnie qui aiment les randonnées et les promenades dans les zones rurales ou les parcs à Montréal sont encore plus affectés. Les tiques doivent être enlevées (correctement) dès que possible. Nous pouvons enlever les tiques à l’hôpital ou vous donner un outil spécial pour les enlever vous-même. La prévention de la tique dans les zones de prévalence élevée devrait commencer dès que les températures atteignent + 4 °C au printemps.

Prévention puce

Si vous trouvez une puce sur votre animal de compagnie, il y en a très probablement des milliers d’autres qui se cachent sur dans le pelage de votre compagnon et partout à la maison. Contactez-nous si vous pensez que votre animal a des puces ou si vous souhaitez en savoir plus sur le traitement.

Prévention vers intestinaux

Les chiots et les chatons doivent subir un certain nombre de traitements vermifuges (test fécal et médicament antiparasitaire) avant d’atteindre l’âge adulte. Les vers intestinaux sont très communs chez les bébés animaux. Un test fécal négatif ne signifie pas nécessairement qu’il n’y a pas de parasites, cela signifie simplement qu’il n’y a pas d’œufs dans l’échantillon de selle fourni. Pour ces raisons, nous recommandons plusieurs traitements de vermifuges pour les chiots et les chatons.

Pour les animaux adultes, nous recommandons que les tests fécaux soient effectués au moins une fois par année pour détecter d’éventuelles infections. Si un test fécal revient positif, notre approche de traitement dépendrait du type de parasite qui a été détecté. Contactez-nous si vous pensez que votre animal a des vers ou si vous souhaitez en savoir plus.

N’oubliez pas qu’une bonne hygiène doit toujours accompagner le dépistage, le traitement et la prévention des vers. S’il vous plaît, ramassez les selles de votre chien!

Appelez-nous si vous souhaitez planifier un examen pour votre animal de compagnie ou si vous avez des questions sur la prévention parasitaire.